Nous contacter Lettre d'information Adresses utiles

Compte rendu assemblées de quartier de novembre 2008

Une fréquentation en hausse, des questions, des propositions : un véritable dialogue s’est instauré entre les habitants et les élus.

Plus de 200 personnes se sont déplacées pour assister aux trois assemblées de quartier de novembre dernier. De nombreuses questions ont été posées, tant sur les projets de la municipalité que sur des aspects de la vie quotidienne des habitants. Des propositions ont été faites, qui seront étudiées et intégrées dans les projets chaque fois que cela sera possible.

Circulation automobile et stationnement : une des principales préoccupations en raison du manque de respect des règles :
  La circulation automobile : vitesse excessive ou conduite dangereuse dans de nombreuses rues de la ville. Certains s’interrogent sur le peu de présence de la police nationale (contrôle de vitesse, verbalisation) et aussi sur le manque de visibilité de certains panneaux de limitation de vitesse à 30 km/h
  Le stationnement anarchique des voitures, voire des camions de livraison, à des endroits dangereux, devant des accès pompiers, devant des sorties de maison ou obligeant les piétons à descendre sur la chaussée lorsque l’espace laissé entre le véhicule et la clôture est trop étroit
  Circulation piétonne – trottoirs étroits ou défoncés (devant le collège) ou en pente avec risque de glisser et de tomber– poteaux EDF ou d’éclairage public au milieu des trottoirs, manque de barrières de sécurité devant l’école des Cerisiers
  Le mauvais état de certaines rues ou la signalisation mal faite, voire absente (Hauts de Vallières, Moulin à Vent)

La municipalité lance une réflexion sur un plan de circulation, concernant tant les piétons que les vélos et les véhicules motorisés. Ce dossier sera mené en concertation avec les habitants, en tenant compte des propositions et des remarques. En projet aussi avec les communes voisines, une campagne de sensibilisation à la sécurité routière. La signalisation défaillante sera remise à niveau. Pour l’état des routes, en fonction des possibilités budgétaires, des priorités devront être établies.

La propreté dans Thorigny : des riverains parfois confrontés à des incivilités, à un entretien défaillant, à des dégradations :
  Dépôts d’ordures non autorisés, avec des odeurs nauséabondes et gêne visuelle
  Tags, graffitis : que faire ? Des solutions ont été trouvées (rue de la Dhuys) – nettoyage à voir sur la périphérie de la zone d’activité des Cerisiers
  Ramassage des ordures mal fait en laissant parfois traîner des ordures derrière le camion
  Ramassage des feuilles fait irrégulièrement, voire pas du tout (Hautes Grouettes, Cerisiers)
  Végétation non entretenue dans les propriétés privées et envahissant les trottoirs (rue Jean Jaurès)
  Entretien des espaces verts sur le plateau, rue des Salvâtres

Les organismes ou sociétés chargés de l’entretien des rues et du ramassage des ordures seront rappelés à l’ordre chaque fois que cela sera nécessaire. Tout habitant qui constate un dysfonctionnent peut le signaler aussitôt aux services techniques de la Ville au 01 60 31 56 30. Dans certains cas, la police municipale pourra rappeler à l’ordre le riverain incivil dès lors qu’il est identifié, voire établir un procès-verbal.

La sécurité des habitants et des habitations :
  Rue du Coteau, chemin des Epinettes : jets de pierre ou de cannettes dans les jardins par-dessus les clôtures
  Eclairage public fonctionnant à des mauvaises heures
  Problème d’inondation de riverains par les eaux de pluie dévalant lors des fortes pluies et pénétrant dans les propriétés

Les services techniques de la ville vont étudier tous les cas évoqués et proposer chaque fois que cela sera possible une solution.

Des inquiétudes concernant les logements et les projets de construction :
  Résidence Galliéni : quel avenir pour ce bâtiment ? Réhabilitation ou démolition avec reconstruction ?
  Résidence des Cerisiers : le projet de réhabilitation a des difficultés à avancer en raison d’un manque de volonté du bailleur. Quand aura lieu la rétrocession des rues et trottoirs ? Une amicale des locataires se met en place et pourra accompagner voire renforcer l’action de la municipalité
  Clinique : la vente doit intervenir début 2009. La municipalité envisage un projet de résidence intergénérationnelle (personnes âgées et jeunes), avec des aides extérieures (Région, Département, Marne et Gondoire, EPFIF)
  Projet d’un petit immeuble rue Victor Hugo : ce projet est en sommeil pour l’instant en raison de la cession éventuelle de 2 parcelles qui justifieraient un nouveau projet
  Projet dans le virage de la rue de Claye : des rencontres ont lieu entre les acteurs concernés, la municipalité entendant préserver les intérêts des habitants et la sécurité du quartier

La municipalité sera vigilante pour que l’équilibre de la Ville soit préservé. Elle fera pression pour que les logements proposés à Thorigny soient tous de qualité : entretien de l’habitat existant, exigence pour les nouvelles constructions.

Et d’autres projets d’aménagement dans la ville :
  ZAC des Hauts de Vallières : projet sous la responsabilité de Marne et Gondoire, mais surveillé de près par la Municipalité. En projet une zone partagée entre commerces et activités afin de préserver le maximum d’emplois. A surveiller : la liaison avec la rue des Salvâtres. Souhait des habitants : conserver une surface de vente alimentaire à l’emplacement de l’actuel Intermarché
  Achat envisagé par la Ville d’un bâtiment dans la ZAC des Cerisiers pour accueillir des services municipaux et réaliser une salle des fêtes/salle de quartier qui manque actuellement sur le plateau
  Réfection rue du Haut Soleil : les travaux devraient être réalisés au 2nd semestre 2009
  Pôle gare : les travaux débuteront en mars 2009. Une information complète sur le déroulement sera organisée par Marne et Gondoire. Des feux tricolores seront installés pour réguler le passage sur le pont en X. Les simulations font état d’un gain de temps d’attente de moitié lors de périodes de forte circulation.
  Passage souterrain en bas de la rue Cornilliot : le propriétaire RFF devrait réaliser les travaux en 2010, avec l’aide financière de la région
  Projet centre ville : les réflexions reprennent en tenant compte des seules parcelles actuellement possédées par la Ville. Le Maire confirme qu’aucune expropriation n’aura lieu. Ne pourraient être envisagés que des achats amiables si des propriétaires se montraient intéressés à vendre.
  Parking lycée professionnel et 2ème gymnase : si le projet de parking est bien avancé, celui concernant le gymnase n’est encore qu’à l’état de simple réflexion.

Tous ces projets qui vont se succéder concourent à l’amélioration de la voirie et du domaine immobilier public, au service des habitants.

De nombreuses suggestions ou questions diverses :
  Ouverture d’une épicerie sociale à Thorigny.
  Transport collectif : souvent les bus circulent presque vides et ont des difficultés dans les rues étroites. Ne pourrait-il y avoir des bus plus petits ?
  Panneaux publicitaires appelés « sucettes » : ces panneaux sont une gêne visuelle et en outre source de consommation électrique. Quelles recettes pour la ville ? Est-il possible de les déplacer ? de les enlever ?
  Assainissement selon les rues : tous les riverains respectent-ils bien les normes (terrains sur-occupés) ? Le plan d’assainissement a pris du retard en raison des dépassements budgétaires et devrait s’étaler encore sur 5 ans
  Animaux morts : qui doit-on appeler ? Où les emmener ?
  Feux de jardin : actuellement ils sont autorisés tous les samedis matin. Des demandes contradictoires sont exprimées : interdiction totale, autorisation seulement en période hivernale, autorisation une autre matinée en semaine.
  Apprentissage des gestes de survie : peut-on envisager de généraliser des formations aux premiers gestes de survie ? Cela pourrait s’adresser aux employés communaux travaillant avec les enfants, avec le public, voire aux enfants.
  Installation de nouvelles aires de jeux pour les enfants.
  Fête des voisins le jeudi 28 mai : suggestion d’organiser une fête dans chaque quartier. Des initiatives sont déjà prises par des associations de quartier ou des groupes de voisins.
  Il est arrivé que des associations libèrent de jeunes enfants en fin d’activité alors que les parents étaient en retard. Les parents doivent en parler avec les responsables de l’association afin d’éviter tout malentendu. La municipalité va également intervenir.
  Stade : pourquoi les jeunes n’ont-ils pas un accès libre au stade ? Les installations sont utilisées par les scolaires, par les associations et doivent faire l’objet d’entretien. Les pelouses des stades ont besoin de périodes de repos pour rester de qualité. La municipalité est consciente du besoin et réfléchit à l’installation d’équipements de proximité en accès libre. Des propositions seront faites.
  Services de secours : pourquoi Thorigny ne figure-elle dans aucune liste des services de secours ? Les élus vont se renseigner.

Les habitants ont beaucoup de questions. Celles qui n’ont pas eu de réponse immédiate ne sont pas oubliées. Cela se fera dans un prochain VAT ou lors des prochaines assemblées de quartier.

Quelques informations complémentaires et un engagement :
  Installation sur le secteur d’un service prévention jeunes, au niveau des cantons de Thorigny et Lagny. Les locaux seront situés près de la gare.
  Cantine : au regard du coût élevé du fournisseur des repas pour la cantine et le portage à domicile, une hypothèse de cuisine centrale va être étudiée, en collaboration avec les communes voisines.
  Engagement formel du Maire d’informer les habitants sur tout projet dès le début.