Nous contacter Lettre d'information Adresses utiles

Habiter les bords de Marne à Thorigny : la ville au fil de l'eau

Une ville et des campagnes

Pourquoi construire de nouveau dans le cœur de l’agglomération de Marne et Gondoire ?

Il est important de situer ce cœur construit par différence avec les campagnes qui l’entourent, la densification de l’un allant de pair avec la protection des autres. La meilleure façon de lutter contre l’étalement urbain consiste à inventer des manières de transformer la ville existante sur elle-même. Il ne s’agit pas de construire à la place de la ville mais avec la ville en organisant la cohabitation entre ce qui est déjà là et ce qui est nouveau.

Il s’agit à la fois de préserver des terres agricoles et de rendre durablement intangible la limite entre la ville et la campagne, non seulement à l’échelle de la communauté d’agglomération de Marne et Gondoire mais aussi de marquer définitivement cette limite à l’échelle de la région parisienne.

Les orientations du Schéma directeur de la région île-de-france (SDrif)

- urbaniser en priorité les secteurs de développement à proximité des gares augmenter et diversifier l’offre de logements et d’emplois, en permettant la mixité des fonctions et l’accueil d’équipements et de services, notamment à proximité des gares
- conforter les pôles de centralité existants (développer l’accueil des logements, emplois, équipements de service et transports)
- densifier les espaces urbanisés pour mieux pérenniser les espaces ouverts existants
- valoriser les espaces agricoles, boisés et naturels
- développer des espaces verts et de loisirs
- développer l’offre de transports collectifs
- améliorer le réseau routier et multimodal
- valoriser et respecter la ressource en eau

Les orientations du Schéma de cohérence territoriale (SCoT)

Le SCOT de Marne et Gondoire s’est donné pour principaux objectifs de pérenniser et valoriser le potentiel naturel et agricole du territoire tout en assurant un développement de l’urbanisation peu consommateur d’espace. Le SCOT préconise également de renforcer la mixité sociale et fonctionnelle et de structurer une mobilité durable, en réduisant la circulation automobile au profit des modes doux et des transports collectifs.

Pour permettre d’atteindre ces objectifs, le SCOT a défini des secteurs, situés à proximité des transports collectifs existants ou programmés, dans lesquels les plans locaux d’urbanisme doivent imposer une densité minimale de construction. S’agissant du secteur d’influence de la gare de Thorigny-sur-Marne, le SCOT impose la construction d’un minimum de 120 logements par hectare à l’échelle de l’îlot.

Une situation privilégiée

Un site sur les bords de Marne, à Thorigny-sur-Marne, bénéficiant d’une situation privilégiée : bordé au sud par la Marne et au nord par la voie

ferrée reliant la gare de Lagny-Thorigny (à 200 mètres du site) à la gare de l’est en trente minutes (ligne Paris-Meaux).

Un site à proximité immédiate de la gare routière : un réseau dense de bus dessert l’ensemble de la communauté d’agglomération.

Un site proche de l’axe commercial constitué par le centre-ville de Lagny-sur-Marne et le pôle gare, véritable centralité commerciale.

Un site à proximité d’équipements scolaires, sportifs et culturels sur les communes de Thorigny-sur-Marne et Lagny-sur-Marne.