Nous contacter Lettre d'information Adresses utiles

Les projets

[|

30 PROJETS POUR LE THORIGNY DE DEMAIN

|]

2Une politique solidaire intergénérationnelle2

La municipalité s’est engagée à mener une politique solidaire auprès de tous les Thorigniennes et de tous les Thorigniens. Nous favorisons une politique intergénérationnelle, des plus jeunes à nos aînés et dans des domaines variés.

31. Projet d’ouverture d’une classe d’intégration scolaire (CLIS)3

Souhaitant un accès égalitaire à la scolarité pour tous nos enfants, nous accueillerons, à la rentrée 2009, cette Classe d’Intégration Scolaire qui sera implantée à l’école des Pointes. Elle réunira en majorité les enfants nécessitant un enseignement adapté de Thorigny-sur-Marne, Dampmart et de Pomponne.

32. Réactivation de la caisse des écoles 3

Véritable outil de projet scolaire et de solidarité, il était indispensable de réactiver cette caisse en réactualisant ces statuts et en modernisant son fonctionnement. Les parents, les enseignants et la municipalité débattront et travailleront de concert aux missions assurées au sein de cette structure. Ainsi, la prise de décision collective s’inscrit dans une volonté de renforcer la démocratie participative.

3 3. Ouverture de l’espace « 117 »3

Le 117 a été inauguré en janvier 2009. Cette structure permet aux jeunes de 11 à 17 ans de disposer d’un lieu de rencontre, d’activités et d’échange pour qu’ils s’épanouissent au mieux dans notre commune. Avec plusieurs dizaines d’inscriptions en quelques jours, ce vif succès témoigne d’un besoin auquel nous devions répondre et auquel nous continuerons de répondre.

34. Réalisation d’un city stade3

Ce city stade est une réponse à une demande très forte des jeunes Thorigniens de disposer d’un espace d’évolution sportif adaptée. La municipalité a décidé de les associer à la réalisation de ce projet : choix de l’emplacement, de l’équipement. Par ailleurs, depuis décembre 2008, un créneau hebdomadaire au Gymnase est réservé aux 18 ans et plus avec un encadrant jeunesse.

3 5. Défi Jeune : agitateur de projet3

L’objectif du dispositif est de promouvoir l’initiative des jeunes Thorigniens, en les incitant à innover, à proposer et à mener des projets qu’ils soient sportifs, culturels, solidaires ou d’expression libre. Etudiés d’ici juin 2009, certain de ces projets feront l’objet d’un accompagnement par les services de la ville et pourront bénéficier d’un financement.

36. Plan Educatif Local : PEL3

Ce PEL passe par un diagnostic du territoire de Thorigny et vise à réunir et fédérer l’ensemble des acteurs sociaux et éducatifs. Outil indispensable d’une ville qui veut donner du sens à sa politique éducative, il est l’espace de concertation et de synergie des différentes actions menées dans le domaine scolaire, périscolaire, social et culturel. Il est le préalable au Contrat Educatif Local (CEL) qui ouvre des partenariats avec les institutions : CAF, Conseil Général, Jeunesse et Sport…

3 7. Mise en place du quotient familial3

En 2009, la ville de Thorigny mettra enfin en place, progressivement, un quotient familial sur les tarifications cantines comme la plupart des villes dynamiques et solidaires. Des réflexions sont en cours pour prolonger ces logiques de tarification à d’autres services de la ville.

38. Amélioration du système de portage des repas aux personnes âgées3

Depuis le 1er mars 2009, le portage des repas a été mis en conformité avec la réglementation sanitaire et s’effectue en liaison froide. Nos trois agents distribuent dorénavant les repas entre 9h15 et 12h30 du lundi au vendredi pour une plus grande qualité de service auprès de nos ainés.

39. Relance du minibus pour les personnes âgées3

Ce service de transport gratuit a été amélioré. Il est maintenant mis en place le mardi et le jeudi de 15h à 17h et le samedi de 9h à 10h30 avec le soutien d’un personnel habitué aux personnes âgées. Il tachera de trouver la réponse la mieux adaptée aux attentes des bénéficiaires.

3 10. Un centre communal d’action sociale (CCAS) au plus près des réalités.3

Afin de répondre aux urgences de manière éthiques et réactives, le CCAS s’est doté d’une charte de fonctionnement. Son équipe est renforcée par un agent d’accueil et prochainement une conseillère économique, sociale et familiale.

3 11. Mise en place d’une commission d’aide permanente3

Organisée deux fois par mois, elle étudie et alloue des aides financières aux familles et personnes seules en difficulté. Ce soutien étant ponctuel, elle a le souci d’orienter vers d’autres professionnels pour un projet d’accompagnement. En élaborant des critères d’attribution plus lisibles, nous favorisons la solidarité en établissant une répartition plus équitable et en s’adressant à un nombre plus important de personnes aidées.

3 12. Accompagnement à la recherche d’emploi3

Mise en ligne sur notre site Internet d’une plate-forme de rencontre entre les demandeurs d’emploi et les entreprises. Chacun pourra y déposer son CV et les entreprises pourront les consulter. Cette nouvelle initiative viendra enrichir le travail de conseil et d’orientation effectué par notre bénévole-emploi.

3 13. Création d’une commission logement3

Effective depuis juin 2008, cette commission se réunit deux fois par mois. Parce qu’elle souhaite la transparence, elle étudie et établit une liste de candidats qu’elle propose aux bailleurs lorsqu’un logement dont la ville est propriétaire se libère. Nous sommes dans un contexte difficile, de faible rotation et de pénurie de logements sociaux. Le déficit de logement ne pourra être comblé que par une politique urbaine ambitieuse et solidaire.

3 14. Modernisation du centre de loisirs3

Afin d’améliorer encore davantage les conditions d’épanouissement de nos enfants, nous modernisons le matériel pédagogique du centre de loisirs afin qu’il soit plus adapté.

2Une politique urbaine et d’investissement2

315. Une résidence intergénérationnelle à Thorigny3

Synthèse d’une politique urbaine et sociale, cette résidence favoriserait la mixité sociale, les liens entre les générations, tout en luttant contre l’isolement des personnes âgées. Nous envisageons de l’établir dans les bâtiments de l’ancienne clinique.

316. Réhabilitation de la résidence des Cerisiers3

La réhabilitation des Cerisiers est une de nos priorités. Avec insistance, nous avons obtenu du groupe OPIEVOY lors d’une réunion publique la présentation de différents scénarios. C’est au côté des riverains et avec leurs avis que nous mènerons à terme ce dossier.

3 17. Projet de zone commerciale dans la ZAC des Vallières3

Par la mise en place d’un comité de pilotage entre Thorigny, Marne et Gondoire et l’aménageur, vos élus s’impliquent pour réorienter au mieux ce projet selon les besoins réels des habitants : espace commercial de dimension cohérente, choix des commerces, aménagement des secteurs, espace d’entreprise… Projet repris à la base, il sera conduit en concertation avec les habitants.

3 18. Un Plan Local d’Urbanisme pour Thorigny3

Depuis la Loi relative à la solidarité et au renouvellement Urbain de 2000, le classique Plan d’Occupation des Sols (POS) était obsolète. Un Plan Local d’Urbanisme est désormais nécessaire : c’est un document structurant définissant les grandes orientations en matière d’aménagement du territoire. Il détermine plus globalement un projet de ville en matière de développement économique et social, d’environnement et d’urbanisme : le Thorigny que nous voulons à l’horizon de 10 ou 20 ans.

3 19. Construction de logements sociaux3

Nous favoriserons la construction des logements sociaux, et ce de manière concertée et raisonnée avec nos partenaires, notamment Marne et Gondoire et l’EPFIF, Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France. Ces projets favorisent la mixité sociale et font partie de la réponse au déficit de logement sur la ville de Thorigny.

320. Travaux de rénovation du pôle gare3

Débuté en mars 2009 pour une durée de trois ans, les travaux du pôle gare sont menés par Marne et Gondoire et auront un impact positif pour la ville de Thorigny. Ils permettront, en effet, une meilleure accessibilité aux transports en commun et un meilleur cadre de vie du quartier de la gare. La municipalité sera attentive tout au long des travaux.

321. Investissement en matière d’économie d’énergie3

Les économies d’énergies et les énergies renouvelables sont désormais indispensables. Nos investissements incluent ces dimensions : mise en place de pompes à chaleur dans les locaux municipaux de la ville, prise en compte dans nos prospections des normes environnementales, économie de consommable (papiers…).

3 22. Remunicipalisation de certaines activités…3

…en reprenant en régie le montage et le démontage du marché aux denrées ainsi que le nettoyage à pied des voiries. Deux activités actuellement effectuées par des entreprises privées. Ces remunicipalisations nous permettent d’assurer la qualité de ces services en réalisant des économies substantielles.

3 23. Rénovations urbaines3

Pour 2009, nous prévoyons de rénover la voirie du quartier du Haut Soleil avec la création d’un accès pompier sur le centre d’accueil de l’enfant (CAE). Sur l’allée des Cerisiers, l’enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques ainsi que la sécurisation du cheminement des piétons nous semblent prépondérants pour offrir un meilleur cadre de vie aux riverains.

3 24. Un nouveau contrat régional d’investissement3

Nous souhaitons développer une politique de développement majeur, en partenariat avec la Région. Par exemple, nous souhaitons la construction d’un nouveau bâtiment de restauration scolaire ainsi que la rénovation des bâtiments de l’Ilot Gambetta afin de fournir aux services municipaux et aux associations de nouveaux locaux pour exercer leurs activités.

2

Une vie locale et culturelle favorisant les liens sociaux2

Les manifestations organisées par la municipalité ont pour objectif de resserrer les liens entre les habitants en vous permettant l’accès à un maximum d’animations et d’événements sportifs et culturels. Fruit du travail avec de nombreux partenaires, les activités proposées permettent aux Thorigniens de se retrouver, de partager et d’apprendre à se connaître. En œuvrant pour un accès à la culture plus démocratique, nous réduisons les inégalités géographiques et sociales.

325. Le citoyen au cœur de la démocratie locale3

Depuis un an, les assemblées de quartier avivent la démocratie locale à Thorigny. Lieu d’échange et de débat, tous les trois mois cette démarche nous conforte dans notre manière de concevoir la politique avec vous. La mise en ligne d’un nouveau site Internet s’inscrit dans cette volonté d’échange avec vous en permettant à chacun de se tenir informé régulièrement des événements et des politiques menées par l’équipe municipale.

326. Animation : entre tradition et innovation3

Depuis notre arrivée, nous avons maintenu les festivités qui se tenaient sur notre commune. Ainsi, la fête au village avec la réception de nos amis allemands, la fête de la Pentecôte, le repas de nos seniors ou encore la fête des bords de Marne se sont d’ores et déjà déroulés et ont été une réussite.

Notre objectif est aussi de renforcer les liens entre les Thorigniennes et les Thorigniens en mettant en place de nouvelles manifestations. Ainsi, du 21 au 28 Juin se déroulera les « Solstices d’été », marqués par la fête de la musique et les feux de la Saint-Jean. Toutes ces animations sont faites en partenariat entre la municipalité, le comité des fêtes et les associations de la ville.

En encourageant la création du CFETES, la municipalité a souhaité lui donner les moyens d’être un espace d’échange, de réflexion et d’innovation, qui a pour vocation de s’associer à ces événements en relation avec les associations partenaires et les citoyens. La municipalité détermine et valide le calendrier en conservant la maîtrise technique et financière afin que les animations s’inscrivent dans un projet construit et cohérent.

327. Soutien au monde associatif3

Au-delà des moyens financiers réajustés cette année, ce soutien passe également par des moyens humains et techniques accompagnant le travail du monde associatif. L’existence d’associations vivantes et actives est la clé d’une vie locale dynamique et agréable.

328. Partenariat avec les écoles, soutien à la culture3

En encourageant les manifestations culturelles dans nos écoles, nous permettons à nos enfants de s’ouvrir à d’autres horizons. Des ateliers ont été mis en place à l’école des Pointes où des artistes interviennent auprès des enfants (chorégraphes, comédiens, musiciens…).

329. Réflexion sur un centre socioculturel à Thorigny3

Un diagnostic est engagé pour l’ouverture d’un centre socioculturel en partenariat avec la CAF. Instrument de projet et de vie locale pour et par les citoyens, il s’appuierait sur les politiques culturelles, sociales, éducatives qu’engagent les services municipaux et les associations.

330. Donner de la proximité et du sens à la culture.3

Nous avons réorganisé l’ensemble du pôle culturel notamment en fusionnant les services de la bibliothèque et du Moustier afin de donner plus de cohérence. Le projet culturel va se faire en partenariat avec nos projets politiques afin de donner du sens : forum des outils de la prévention, journée de la femme… Une réflexion va être menée sur les tarifications mais d’ores et déjà 20 places tirées au sort sur les listes électorales sont offertes à chaque spectacle.


Sur l'agenda

Samedi 25 mars

Le petit chaperon rouge, conté par Evelyne Nouaille

à partir de 10h30
Salle de spectacle du Moustier

Après avoir créé « La Belle au bois dormant » à Thorigny l’an passé, Evelyne renouvelle l’expérience en nous proposant « son » petit chaperon rouge. S’inspirant à la fois de l’art du Kamishibai japonais et de celui du Pop-Up, elle réinvente le théâtre d’image pour illustrer sa narration. Ainsi, le fil de l’histoire s’égrène au détour des pages d’un grand livre animé qui révèle ses surprises au rythme des aventures de notre héroïne.

 Samedi 25 mars 2017 à 10h30
 Salle de spectacle
 Durée : 45 mn
 Tout public à partir de 3 ans
 Entrée libre

Du 31 mars au 2 avril

Journée européenne des métiers d’art

Les communes de Marne et Gondoire
Tout l'agenda